top of page

Groupe ESMEA
Enacted Science And Mathematics Education Through Astronomy

Présentation du groupe

 

Le groupe ESMEA s’intéresse à la place du « corps apprenant » (Lapaire, 2017) dans des situations d’apprentissage mettant en jeu le mouvement des apprenants sur un planétaire humain. Le planétaire est une carte spatio-temporelle qui décrit les trajectoires continues des corps célestes en orbite autour du Soleil par une succession de disques discrets (Rollinde, 2019 ; Abboud & Rollinde, 2021). Les apprenants se déplacent sur des orbites elliptiques en reproduisant les vitesses relatives des corps célestes.

Notre cadre théorique s’appuie sur la théorie de l’enaction en science cognitive, qui fonde l’approche d’un apprentissage de concepts abstraits par une pédagogie incarné (« embodied design », Abrahamson, 2020). Notre groupe a pour objectif de croiser cette théorie en science cognitive avec les cadres théoriques en didactique propres aux membres du groupe (théorie de l’activité, espace de travail mathématiques, ingénierie didactique).

Le choix de l’astronomie comme domaine d’apprentissage nous amène à faire se rencontrer différents objets de savoir en mathématique et en physique. Nous nous concentrons sur des objets communs (référentiels, vitesse) et des démarches communes (mesure, modélisation...). Ainsi, notre groupe aborde également la question de l’interdisciplinarité dans la formation des professeurs des écoles (Abboud et al., 2022) et dans les activités menées en classe.

 

 

Bilan scientifique

 

Le groupe ESMEA a été initié en 2018 autour d’une proposition de réponse à un appel d’offre européen H2020. Nos questions de recherche et notre cadre théorique se sont développées depuis à travers des appels d'offre nationaux et européens et des collaborations plus individuelles avec des établissements scolaires en France.

Nous avons bénéficié d'un projet Emergence de CYU, E-ESMEA pour approfondir la réflexion autour des cadres théoriques et développer une "preuve de concept" autour de l'analyse de séances menées au collège Louise Michel à Paris. Ce projet donnera lieu au dépôt d'un projet ANR en 2023-24.

Nous développons en parallèle des terrains d'expérimentations de la primaire au collège en lien avec le groupe IREM "astro". Ces collaborations se sont structurées autour de différents projets, avec l'INSPE de Versailles (Lesson Studies menées par des enseignants de primaires et de collèges de l'académie de Versailles), un Lieu d'Education Associée VIVAP (écoles primaires du REP+ Pailleron à Paris), le projet Eramus+ Aristarchus.

Les membres

Membres permanents du LDAR

  • Maha Abboud (co-responsable),

  • Anne-Amandine Decroix,

  • Clément Maisch,

  • Assia Nechache,

  • Emmanuel Rollinde (co-responsable), 

  • Philippe Hoppenot

Doctorants du LDAR

  • Soria Hamdani-Bennour

 

Membres associés :

  • JR Lapaire, CLIMAS, Université de Bordeaux

  • Nicolas Perrin, Haute Ecole Pédagogique de Lausanne, Suisse

  • Luis Radford, École des sciences de l'éducation de l'Université Laurentienne, Canada

  • Cristina Sabena, Université de Turin, Italie

  • Malte Ubben, University de Munster, Allemagne

bottom of page