M615.jpg

Groupe M615

Mathématiques pour les élèves de 6 à 15 ans

Objectif

Le groupe de travail M615 (Mathématiques pour les élèves de 6 à 15 ans) vise à coordonner et mettre en synergie des recherches du LDAR autour des savoirs mathématiques de base, de leur apprentissage et de leur enseignement. Il s’intéresse à des savoirs mathématiques enseignés à l’école primaire et au collège, savoirs qui constituent d’ailleurs un appui essentiel pour l’enseignement des autres sciences à plus ou moins brève échéance pour les élèves.

Le groupe M615 s’inscrit également dans une perspective de développement professionnel du chercheur. Les échanges au sein du groupe permettent à chacun d’apprendre des autres, par la mise en commun de questionnements, de références et de résultats.

Les dynamiques des travaux du groupe s’articulent autour des ressources, de l’enseignant au sein de l’institution, de la sémiotique, de la transférabilité des résultats de la recherche et de l’évaluation dans les apprentissages.

 

Les membres, les thématiques

 

Les participants du groupe M615 sont des chercheurs et doctorants, membres du LDAR ou travaillant avec des membres du LDAR dans des projets de recherche.

Les chercheures expertes Catherine Houdement, Marie-Lise Peltier et Marie-Jeanne Perrin-Glorian apportent leur regard expérimenté et permettent de prendre de la hauteur sur les recherches entreprises.

Le collectif peut s’élargir selon ses intérêts et ceux d’autres chercheurs du LDAR dans des thématiques liées à l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques.

 

Outre la volonté de se réunir pour progresser sur les recherches menées, sur l’élaboration de projets ou pour échanger sur des sujets d’actualité liés à l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques, les membres du groupe M615 ont des centres d’intérêt commun :

  • l’enseignement – apprentissage des mathématiques pour les élèves de l’école primaire – début de collège,

  • la formation des enseignants,

  • au moins un des deux domaines mathématiques nombre et géométrie.

Ainsi les trois axes du LDAR sont concernés : savoirs scientifiques, activités des élèves et des étudiants, pratiques et formation des enseignants et des formateurs en mathématiques.

Fonctionnement

 

Les chercheurs se réunissent sur des journées thématiques, dont les modalités peuvent être diverses :

  • présentations formelles ou non,

  • invitation de chercheurs,

  • table ronde autour d’une thématique,

  • exposition de questions par un ou plusieurs membres du groupe afin que le collectif aide à donner des pistes, des éléments de réponse,

  • dispositifs plus formels pour coconstruire une question ou des réponses générées par la recherche

  • ...

 

Les discussions informelles lors de la pause méridienne viennent renforcer la cohésion du groupe et complètent les moments formels des réunions.

 

Une orientation du travail sur l’année est décidée collectivement en début d’année scolaire. Chacun y est force de proposition.

Contact