Corine CASTELA

Maîtresse de conférences - HDR émérite

corine.castela@univ-rouen.fr


Bât. Sophie Germain
8e étage

Principales thématiques de recherche

 

1. Résolution de problèmes 

Sur le premier point, j'ai entrepris de modéliser un domaine spécifique de connaissances qui, bien que ne relevant pas des mathématiques théoriques, peuvent être reconnues comme des enjeux d'apprentissage que l'enseignement de la discipline devrait aider les élèves et étudiants à réaliser. Ceci s'est traduit par un développement du modèle praxéologique présenté dans le cadre de la Théorie Anthropologique du Didactique, prenant en compte un champ de savoirs pratiques relatifs aux utilisations des techniques en mathématiques, peu pris en compte dans cette théorie. L'importance accordée à la légitimité sociale des savoirs considérés est une originalité par rapport aux travaux consacrés au thème de la résolution de problèmes, notamment anglo-saxons. 

 

2. Résolution de problèmes 

 Ces analyses m'ont conduite à m'intéresser à la thématique des gestes d'étude réalisés par les élèves et étudiants en dehors de la classe pour apprendre. C'est une direction de recherche peu explorée en didactique des mathématiques. De nombreux travaux de sciences de l'éducation se sont consacrés au travail étudiant à l'université mais l'approche généralement non disciplinaire ne permet pas d'entrer dans le détail des gestes du travail sur les contenus. J'ai réalisé deux études sur cette thématique: comparaison des objets du travail personnel à l'université et en classes préparatoires aux grandes écoles ; exploration des gestes d'étude d'élèves de Première Scientifique. Les résultats des deux recherches mentionnées sont interprétés comme socialement et institutionnellement déterminés : la nature de l'étude nécessaire à la réussite est liée aux conditions institutionnelles, la capacité des étudiants à développer des pratiques autonomes est fortement influencée par des facteurs sociologiques extrascolaires. Les analyses proposées contribuent à l'exploration du rôle joué par les institutions d'enseignement dans la conversion des hétérogénéités sociales en différenciation scolaire. 


3. Les mathématiques dans les formations professionnelles
Le co-encadrement avec M. Artigue de la thèse d'A. Romo Vázquez sur la place des mathématiques dans la formation des ingénieurs (soutenue en Septembre 2009) m'a orientée vers l'enseignement des mathématiques dans le cadre de formations professionnelles. Une double, voire triple, transposition de contenus mathématiques de haut niveau est en jeu dans ce type de contexte : transposition scientifique et professionnelle des mathématiques à une science de l'ingénieur, proche de mondes professionnels ; transposition didactique. Cette direction de recherche a conduit à une reprise du travail sur la notion de praxéologie (voir B).
Mettant en avant l'existence des phénomènes transpositifs dans la circulation interinstitutionnelle des savoirs, ces travaux apportent un éclairage important sur les difficultés trop souvent sous-estimées de l'interdisciplinarité.


4. Contribution au développement d'une anthropologie épistémologique ou anthropologie des praxéologies
Ma principale contribution dans la dernière période se situe d'abord au niveau théorique dans le cadre de la Théorie Anthropologique du Didactique (Chevallard). Je développe la notion de praxéologie, modèle des ressources, notamment cognitives, produites et partagées par les institutions humaines de façon à en faire un outil utilisable pour toutes les pratiques humaines, aussi bien dans les disciplines scientifiques hors mathématiques que dans les domaines professionnels de tout niveau de qualification académique (Castela & Romo Vázquez, 2011). Ce modèle offre également un fort potentiel pour analyser les savoirs produits dans le contexte de pays non industrialisés, par exemple pour fonder une épistémologie des savoirs indigènes que plusieurs pays d'Afrique australe ont décidé d'inclure dans leur curriculum. J'ajoute que la modélisation que je propose inclut à l'analyse des praxéologies celle des processus de leur production institutionnelle, de leur circulation inter-institutionnelle et des transformations qui en résultent. J'ai mis à l'épreuve mes propositions théoriques en les utilisant à propos de la couture à façon en Argentine (Castela & Elguero, 2013). Je participe actuellement à un projet soutenue par les universités PUCP et Cayetano Heredia de Lima (Pérou). L'objectif principal du projet est de dévoiler les connaissances mathématiques développées dans les pratiques quotidiennes des communautés shipiba et quechua. La finalité à long terme de la recherche est de prendre en compte ces connaissances dans les processus d'enseignement et d'apprentissage de façon à améliorer le niveau de réussite en mathématiques de la jeunesse quechua et shipiba.


5. Contribution à la réflexion de la communauté européenne en éducation mathématique sur la multiplicité des théories 

Responsabilités actuelles

  • Membre du directoire des évaluateurs externes des projets à l'université PUCP de Lima (Pérou)

  • Membre du comité scientifique de la revue Recherches en Didactique des mathématiques

Dernières publications

 

  • CASTELA C. (2017), La teoría antropológica de lo didáctico: Herramientas para las ciencias de la educación. Acta Herediana Vol. 59, octubre 2016 - marzo 2017. 8 pages

  • http://www.upch.edu.pe/vrinve/dugic/revistas/index.php/AH/article/view/3052/2989

  • CASTELA C. (2016), Cuando las praxeologías viajan de una institución a otra: una aproximación epistemológica del "boundary crossing". Revista Educación Matemática Vol 28-2, 8-29.

  • CASTELA C., ELGUERO C. (2013), Praxéologie et institution, concepts clés pour l'anthropologie épistémologique et la socioépistémologie. Recherches en Didactique des Mathématiques Vol 33-2, 123-162.

  • CASTELA C., ROMO VAZQUEZ A. (2011). Des mathématiques à l'automatique : étude des effets de transposition sur la transformée de Laplace dans la formation des ingénieurs, Recherches en Didactique des Mathématiques, 31(1), 79-130. 

  • GRUGEON-ALLYS, B., GODINO, J.D., CASTELA, C. (2016), Three perspectives on the issue of theoretical diversity. In B.R. Hodgson, A.Kuzniak & J-B. Lagrange (Eds), The Didactics of Mathematics: Approaches and Issues. A Homage to Michèle Artigue, (pp. 57-86). Dordrecht : Springer.

  • Conférences internationales

  • CASTELA C. (2015), When Praxeologies move from an Institution to Another one: the Transpositive Effects. In Huillet, D. (Ed.) Mathematics, Science and Technology Education for Empowerment and Equity, 23rd Annual meeting of the SAARMSTE (Southern African Association for Research in Mathematics, Science and Technology Education) pp. 6-19. Maputo (Mozambique) : Pedagogical University and Eduardo Mondlane University.

  • CASTELA C. (2015), Considering theoretical diversity and networking activities in mathematics education from a sociological point of view. In Konrad Krainer, Na?a Vondrová (Eds), Proceedings of the 9th Congress of the European Society for Research in Mathematics Education pp.2562-2568 https://hal.archives-ouvertes.fr/CERME9-TWG17/hal-01289422v1

Doctorante actuelle

  • Co-direction avec Laurent Vivier de la these de Ratha Loeng  sur « Les fonctions sinus et cosinus dans l'enseignement secondaire en France et au Cambodge ».

 

Doctoreures ayant soutenu sous ma direction

  • Lynn Farah, thèse soutenue en 2015, intitulée « Etude et mise à l'étude des mathématiques en classes préparatoires économiques et commerciales : point de vue des étudiants, point de vue des professeurs »

  • Edith Petitfour, thèse co-dirigée avec M-J. Perrin, soutenue en 2015-, intitulée « Enseignement de la géométrie à des élèves en difficulté d'apprentissage : étude du processus d'accès à la géométrie d'élèves dyspraxiques visuo-spatiaux lors de la transition CM2-6ème. »