top of page

ETM

Espace de Travail Mathématique

Présentation du groupe

 

Ce groupe de travail intègre des collègues s’intéressant au travail mathématique en contexte scolaire et plus spécifiquement avec un usage de la théorie des Espaces de Travail Mathématique (ETM) introduit par Alain Kuzniak.

Initialement, la théorie des ETM s’est développé pour la géométrie (ECOS 2003-2005 avec le Chili) et a ensuite été étendu à l’analyse (ECOS 2014-2016 avec le Chili) et à d’autres domaines mathématiques, en particulier l’algèbre ; un travail sur les paradigmes de ces différents domaines est actuellement en cours. En 2017, un travail important a été entrepris sur la théorie, avec un glossaire ETM ; il se poursuit par un travail sur les questions méthodologiques (2019) puis une production importante fixant les bases de la théorie et l’investigation de champs spécifiques avec un livre publié en 2022 chez Springer (6 membres du groupe sont auteurs, dont un éditeur). La théorie des ETM a atteint une maturité ce qui permet une institutionnalisation et la diffusion.

La vocation première de ce groupe est de développer l'étude du travail mathématique à travers le modèle des ETM et les recherches qui s’y rapportent, de favoriser les collaborations et les projets à un niveau international. C’est aussi un lieu de présentation des recherches en cours, où nous tenons à effectuer un travail collaboratif autour de l’étude critique de travaux, de préparation des communications dans des colloques et d’articles.

Ce groupe s’inscrit dans une perspective plus large de collaboration internationale (Chili, Québec, Espagne, Chypre, Grèce), où afin d’enrichir nos discussions didactiques et promouvoir un travail collaboratif, nous invitons des chercheurs experts travaillant dans les ETM mais aussi dans d’autres théories didactiques, ainsi que des doctorants stagiaires venant de différents pays. Cela nous permet d’avancer dans des réflexions critiques de la théorie des ETM, et d’avoir un regard ouvert vers d’autres approches, notamment la TADM au niveau national et les Théories APOS Grundvorstellungen et MTSK au niveau international.

Bilan Scientifique

Un groupe ouvert sur les autres théories. TADM (JETM2 et 2 doctorats) avec un intérêt pour un rapprochement entre les 2 théories et Théorie de l’Objectivation (invitation de Luis Radford).

Un groupe avec des liens internationaux. Symposiums ETM6 et ETM7, livre Springer, réseau RIITMA, un doctorat en cotutelle et un en codirection (PUCV, Chili), une doctorante du Costa-Rica, projet BayerFrance (université de Würzburg, Allemagne), CAP2018 et CAP2019 (PUCP, Lima, Pérou). Organisation et participation à des rencontres scientifiques. Symposium international ETM6 et ETM7, JETM (2017, 2019), EEDM20 et EEDM21 (table ronde, cours, ateliers). Production scientifique. Le groupe a une importante production personnelle (11 articles, 5 chapitres de livre, 8 actes de colloques internationaux) et collective (Livre springer 2022, numéro spécial de la revue Menon (2018), actes de ETM5 (2017) et ETM6 (12/2019).

L'Equipe

Enseignants-chercheurs du LDAR

  • Macarena Flores González

  • Philippe Hoppenot (Co-responsable)

  • Alain Kuzniak

  • Jean-Baptiste Lagrange

  • Blandine Masselin

  • Dominique Laval

  • Assia Nechache (Co-responsable)

  • Bernard Parzysz

  • Fabrice Vandebrouck

  • Laurent Vivier

 

Doctorants

  • Alejandro Cabrera

  • Patrick Crespo

  • Norma Segura

  • Jannick Trunkenwald

Membres associés

  • Annette Braconne-Michoux – Université de Montréal, Québec

  • Elizabeth Montoya Delgadillo – Pontificia Universidad Católica de Valparaíso, Chili

  • Philippe R. Richard – Université de Montréal, Québec

  • Charlotte Derouet – Université de Strasbourg, France

  • Dominique Laval - CY Cergy Paris université

  • Κώστας Νικολαντωνάκης – Université de Macédoine Ouest, Grèce

bottom of page